ET PT'ÊTRE MÊME PLUS ...

"C'est une histoire d'images. Des images choisies discrètement, mais péremptoires. Elles sont sourdes, aveugles et ignorantes d'elles-mêmes. Elles ne veulent rien dire, mais nous font parler. C'est qu'elles ressemblent toujours à quelque chose, c'est là où est le décalage. Les images s'avèrent toujours différentes de la manière dont on les avait lues.

 

C'est que les images résultent d'une multitude d'autres, ténues, désuètes ou imaginaires. Tous des petits symboles polysémiques, des allégories mystérieuses qui s'accumulent. Il ne s'agit sûrement pas d'un patchwork, mais d'une nature morte et pt'être même plus d'une vanité. Des hommes font des choses, s'amusent, boivent du jus et pourtant ils sont grotesques, dépassés par ce qui leur arrive et inévitablement sous un joug invisible et supérieur. Ils s'ébrouent dans des couleurs aussi vives que synthétiques. Ils craignent les petites choses en ignorant les grandes qui les aliènent. Une vanité pas très formelle à vrai dire, mais à laquelle il ne fait pas vraiment bon de s'identifier.

On pourrait y voir un théâtre de guignol, avec des personnages archétypaux qui font ce qu'ils doivent faire. On les entend arriver, mais on est chaque fois surpris. Comme si l'on se rendait compte que nous ne répondons pas aux modèles. Pourtant c'est une sorte de constat, un compte rendu de l’inexistence de ces cadres. "

Wilhem De Baerdemaeker


Conception Silvio Palomo
 

avec
Aurélien Dubreuil-Lachaud, Manon Joannotéguy, Léonard Cornevin, Wilhem De Baerdemaeker, Patric Reves, Maxime Renaud et Simon Espalieu.