LAMA

Du calme tout est perdu

Ça pourrait être une salle des fêtes, les restes d'une cérémonie frelatée. Quelque chose a eu lieu et a laissé des traces. Les quelques lettres, qui au mur forment l'inscription "Nous sommes là pour vous" ont disparu.

Il y a une petite scène avec un micro et un synthétiseur, quelques guirlandes, un pupitre de conférence, une table recouverte d'une nappe en papier, des ballons, des paillettes au sol, un vieux costume de lama abandonné et des câbles qui traînent. L'ensemble forme un désordre, un peu abstrait, en tout cas autre chose qu'un simple lendemain de fête qui se solderait en une matinée de ménage.

Cette décrépitude suggère un autre moment du temps, comme suspendu. Une pendule arrêtée indique que l'on n'est pas à un point précis d'une semaine réelle. Ce qui donne la sensation d'entrer dans un espace où c'est déjà fini, que l'on a raté quelque chose d'important.

L'endroit paraît mort et pourtant il y a bien là, dans un bocal, un poisson rouge qui nage.

Conception Silvio Palomo
Assistante à la mise en scène Nicole Stankiewicz
 

avec
Aurélien Dubreuil-Lachaud, Manon Joannotéguy, Léonard Cornevin, Simon Espalieu

et Mathieu Fonteyn